Description du projet

Qu’est-ce qu’une VAE et comment en bénéficier ?

La Validation des Acquis de l’Expérience (VAE) est une démarche reconnue au niveau national qui permet aux personnes exerçant une activité professionnelle de vérifier leurs compétences et connaissances en vue d’obtenir une certification professionnelle de niveau diplômant ou supérieur. Ces derniers sont inscrits au Répertoire National des Certifications Professionnelles (RNCP).

Les demandes de VAE doivent être soumises à un jury composé d’enseignants et d’experts du secteur concerné, qui évaluera le dossier du candidat avec le récapitulatif de ses activités, expériences et compétences accumulées. Une fois vérifiée, cette qualification officielle correspond à un diplôme ou certificat correspondant au métier et à la qualification recherchés.

Pour en bénéficier, plusieurs conditions doivent être remplies.

Tout d’abord, sachez que vous pouvez obtenir une VAE quel que soit votre âge, votre nationalité ou votre niveau d’études. La VAE a pour but d’être à la portée de tous ceux qui peuvent en bénéficier.
Pour cela, il faut justifier d’au moins 1 an d’expérience professionnelle à temps plein, ce qui équivaut à 1607 heures, continues ou non.

Les expériences suivantes ont été prises en compte :

  • Activité professionnelle, rémunérée ou non
  • Responsabilités syndicales
  • Bénévolat ou Volontariat
  • Participation à des activités d’économie solidaire, si vous êtes les bienvenus et accompagné par des organismes qui assurent l’accueil et l’hébergement des personnes en difficulté
  • Mandat électoral local ou fonction d’élu local
  • Inscription à la liste des meilleurs athlètes et sportifs de haut niveau

Notez que l’expérience minimale requise doit être pertinente à la certification recherchée.

Les candidats ont le droit de faire jusqu’à 3 demandes de VAE par an. Chacune de ces demandes doit viser une certification différente.

Quels avantages y a-t-il à faire une VAE ?

La VAE est principalement réalisée pour permettre une évolution professionnelle. Mais il y a bien d’autres avantages.

Pour un salarié ou un demandeur d’emploi :

  • Valoriser son expérience
  • Faire reconnaître ses compétences
  • Passer un concours ou s’inscrire à une formation nécessitant un certain niveau de qualification
  • Développer sa confiance en soi
  • Obtenir une augmentation ou une promotion
  • Pouvoir changer ou obtenir un emploi
  • Détenir une certification lorsque l’on n’a pas ou pas suffisamment de diplômes

Pour une entreprise :

  • Corroborer la stabilité des carrières professionnelles de ses employés
  • Optimiser la GPEC et la mobilité interne
  • Renforcer sa notoriété
  • Confirmer la loyauté et la motivation de ses employés
  • Renforcer la position de vos employés seniors pour favoriser leur rôle auprès de vos employés les plus jeunes.

Quelles certifications peuvent-être obtenues avec la VAE ?

La VAE est une méthode pour obtenir des diplômes universitaires ou des certifications professionnelles d’une manière alternative.

Elle permet de valider des compétences professionnelles acquises au cours de son expérience professionnelle ou personnelle. Les qualifications obtenues grâce à la VAE peuvent varier de certifications à des diplômes de niveau Bac+5.

Elle peut être une solution pour obtenir des certifications qui ne sont pas accessibles par les méthodes traditionnelles, mais aussi pour développer de nouvelles compétences et qualifications qui peuvent ouvrir de nouveaux horizons pour sa carrière.

Quelles sont les étapes d’une démarche de VAE ?

La procédure pour obtenir la VAE (Validation des Acquis de l’Expérience) est divisée en trois étapes et nécessite la préparation de deux livrets.

Le processus complet peut prendre entre 8 et 12 mois.

Il est possible de demander un congé de 24h de temps de travail (consécutives ou non) auprès de son employeur pour préparer la VAE ou pour participer à l’évaluation.

Étapes 1 : Le dépôt du dossier de recevabilité (livret 1)

La première étape pour obtenir une VAE est la constitution du livret 1.
Ce livret se compose de différents documents qui prouvent que vous êtes éligible pour passer la certification de la VAE.

Ce dossier de recevabilité doit être soumis à l’organisme qui délivre la certification. Les conditions pour soumettre ce dossier peuvent être différentes en fonction des organismes.

Ce livret doit contenir les éléments suivants :

  • Documents justifiant la durée des activités exercées par le candidat
  • Attestations justifiant la durée des formations (initiale ou continue) réalisées en situation de travail
  • Certifications ou parties de certifications obtenues
  • Documents spécifiques réclamés par l’organisme de certification
  • Formulaire de candidature complété et signé (cerfa n°12818)

Une fois que vous avez déposé le livret 1, l’organisme certificateur possède un délai de 2 mois afin de vous faire parvenir sa décision et, si elle est favorable, de vous communiquer la date de l’évaluation.

Étape 2 : La constitution du dossier d’évaluation (livret 2)

La deuxième étape pour obtenir une VAE est la constitution du livret 2, qui est le dossier d’évaluation. Ce livret est celui que vous présenterez au jury lors de votre évaluation pour l’obtention de la certification.

Il doit contenir les différents éléments suivants :

  • Une description de vos aptitudes à valider
  • Les compétences et connaissances mises en œuvre pendant votre expérience
  • Éventuellement, les formations supplémentaires dont vous avez bénéficié.

La réalisation du livret 2 est l’étape la plus longue et complexe de la VAE. Il nécessite un investissement de temps et d’efforts pour élaborer un dossier pertinent qui maximise les chances d’obtention de la VAE.

Étape 3 : L’évaluation de votre dossier par le jury

La date de l’évaluation est fixée après que le livret 1 a été approuvé par l’organisme certificateur.

Un jury, composé d’au moins 25% de professionnels, évalue votre dossier et juge si vos compétences, connaissances et aptitudes correspondent à celles nécessaires pour obtenir la certification que vous souhaitez.

Une fois que le jury a délibéré, il peut rendre 3 décisions :

  • Une validation totale : les acquis sont bien en accord avec ce que requiert la certification. Ainsi, il vous sera octroyé le diplôme ou la certification avec lequel vous recevrez également une attestation l’indiquant.
  • Une validation partielle : les acquis ne sont que partiellement en accord avec ce que requiert la certification. Il vous sera communiqué par la suite, les éléments qui feront l’objet d’une évaluation complémentaire. Vous recevrez aussi une attestation, mais cette fois-ci, seulement avec ce qui a été validé.
  • Un refus de validation : les acquis ne sont pas en accord avec ce que requiert la certification.

La décision finale sera communiquée par courrier par l’organisme certificateur, quelle qu’en soit l’issue.

Quelles formes d’aide financière et d’accompagnement sont disponibles pour financer une VAE ?

Les personnes souhaitant financer leur VAE peuvent s’adresser à des centres de conseil spécialisés qui peuvent leur offrir des accompagnements pour préparer correctement leurs livrets et bien se préparer pour le jour de l’évaluation par le jury.

Ces centres proposent des accompagnements personnalisés et des aides à la rédaction du dossier avec tous les frais inclus. Il est possible que le financement de ces accompagnements se fasse via votre CPF.

Quelles options de financement sont disponibles pour les personnes souhaitant obtenir une VAE ?

Il existe plusieurs options pour financer sa démarche de VAE, voici lesquelles :

  • Par le biais de votre compte personnel de formation (CPF) : vous pouvez financer votre validation des acquis de l’expérience. Pour cela, vous devez vous inscrire sur le site internet du CPF, vérifier que vous avez suffisamment de crédits, trouver un organisme de formation agréé pour la VAE, vous inscrire auprès d’eux et leur communiquer votre numéro de CPF.

Sachez qu’il est possible de financer le tout ou seulement une partie de la VAE via le CPF.

  • Par le biais des aides de Pôle Emploi : Pôle Emploi offre des soutiens financiers pour les demandeurs d’emploi qui souhaitent entamer une procédure de validation des acquis de l’expérience, mais il y a des critères à remplir pour y avoir accès.

Par le biais des aides régionales et départementales. Ces aides peuvent être sous forme de subventions ou de prêts à taux zéro, selon les situations.

  • Par le biais d’aides spécifiques pour certaines professions ou entreprises : Certaines entreprises élargissent leurs conventions collectives pour soutenir les employés qui bénéficient de la VAE. Par exemple, certains organismes publics peuvent offrir un financement supplémentaire pour les employés souhaitant passer cette démarche.

Pour plus d’informations sur la VAE et ses procédures, veuillez consulter ce lien : https://www.vae.gouv.fr/