Développez vos compétences professionnelles grâce à une formation CPF !

Voir les formations populaires

L’Espagnol est la quatrième langue la plus parlée dans le monde après l’anglais, le Chinois mandarin et le Hindi. Plus de 460,1 millions de locuteurs natifs l’utilisent quotidiennement dans 21 pays pour être précis. La majorité d’entre eux sont des citoyens résidant en Amérique du Sud.

S’initier à l’Espagnol des affaires peut vous être très utile si votre profession est axée principalement sur le commerce international et que vos partenaires et clients cibles sont exclusivement hispanophones.

Alors qu’une reconversion professionnelle se profile à l’horizon, avoir un diplôme de langue est toujours un plus lors du dépôt de candidature. En effet, un CV explicitant d’excellentes compétences linguistiques est plus susceptible de convaincre les recruteurs, plus particulièrement si le secteur d’activité de l’entreprise est le tourisme, la communication, le marketing, l’événementiel, l’externalisation de services et bien plus encore.

De débutant à avancé : tous les niveaux sont acceptés par les centres de formation en Espagnol

Dans une formation en Espagnol, les prestations des centres s’adressent aux niveaux débutants, intermédiaires et avancés. Afin que l’apprenant ne se trompe pas dans le choix de sa formation, des tests de niveau sont souvent organisés avant le début des cours proprement dits.

Si vous ne connaissez encore rien à cette langue, il n’y a pas de quoi paniquer car les professeurs pour débutants vous prennent en charge de A à Z. Vous allez aborder ensemble les règles de base de la grammaire et le vocabulaire le plus classique et le plus courant.

Vous allez apprendre les règles spécifiques de la salutation, l’art de se présenter, les formules politesse, la construction d’une phrase simple, etc.
Pour attester des progrès que vous avez réalisés au cours de la formation, une évaluation est réalisée à la fin de la session et une certification connexe peut être délivrée.

À l’issue de cela, vous pourrez poursuivre avec les cours pour les niveaux intermédiaires s’il reste encore du solde sur votre compte CPF. Dans le cas contraire, il est toujours possible de recourir à un abondement complémentaire de votre employeur.

En résumé, ce sont les deux avantages dont vous bénéficiez en utilisant le CPF comme moyen de financement de votre formation. Vous n’avez plus besoin de payer d’autres frais. Les cours sont entièrement couverts par votre solde CPF. Si le montant éprouvé ne suffit pas, des programmes d’abondements sont prévus par les employeurs, Pôle emploi et certains organismes de l’État.

C’est une langue populaire dans le secteur Business to Business

Autre point essentiel qui conforte l’idée qu’une formation en Espagnol est un grand atout pour le monde des affaires : c’est la langue la plus utilisée dans le milieu professionnel, après l’anglais, le français et le mandarin. En ce sens, si votre métier inclut des voyages réguliers à l’étranger ou un contact permanent avec des hispanophones, l’apprentissage de l’Espagnol général et des affaires s’avère incontournable.

En lisant un livre en Espagnol ou en regardant un film hispanique, vous remarquerez sans doute que cette langue présente une certaine proximité avec le français. Lors de l’apprentissage, cela peut nettement faciliter la tâche à tous les apprenants francophones lorsqu’ils étudient les règles d’expression écrite et orale. Cela est particulièrement évident pour les stagiaires autodidactes qui sont enclins à suivre des cours à distance par manque de temps.

Il est à noter que les organismes de formation inscrits dans les bases de données du site CPF sont les plus à même de fournir des prestations de qualité. En effet, la loi en vigueur exige des formateurs qu’ils détiennent un certificat d’enseignement avant de pouvoir donner des cours. Au début de l’année 2022 par exemple, la détention d’une certification Qualiopi deviendra obligatoire.

Les modalités d’apprentissage s’accordent avec les besoins des stagiaires

Votre emploi du temps quotidien ne vous offre-t-il pas beaucoup de temps libre pour prendre des cours d’Espagnol ? Sachez que, depuis un certain temps, les formations financées par le CPF peuvent avoir lieu dans les locaux de l’entreprise si l’employeur donne son consentement.

Cette possibilité est surtout envisageable si la formation répond à un intérêt particulier de la société. Par exemple, le superviseur constate que les membres de son équipe ont besoin d’accroître leurs connaissances et leurs compétences en marketing, en communication hispanique, en conduite d’audits, etc.

Les cours dispensés seront ensuite personnalisés selon les besoins des apprenants et selon leur niveau. Dans tous les cas, il appartient à l’entreprise de fixer les heures consacrées à la formation par semaine ou par mois.

Si la formation relève d’une requête particulière du salarié, celui-ci est tenu d’assister aux cours en dehors de ses heures de travail. Pour ce faire, les organismes de formation proposent d’animer des cours en salle après le travail, tous les samedis ou pendant l’été, les vacances annuelles, etc. Ici, l’apprenant a le choix de suivre une formation individuelle ou en groupe avec son formateur.

À lui de choisir le type de cours qui lui convient le mieux : standard ou intensif. En tout état de cause, un cours particulier intensif s’avère plus pratique afin de progresser rapidement dans la formation et de bénéficier d’un accompagnement personnalisé de la part du professeur.

Quoi qu’il en soit, la plupart des centres offrent une formation privée à domicile. Les cours ont lieu aux jours et aux heures définis par le stagiaire, autrement dit, en fonction de ses disponibilités. Ici, il bénéficie des mêmes avantages que pour les cours particuliers sur place. Toutes ses évolutions quotidiennes ou hebdomadaires seront contrôlées par son professeur, qui est évidemment, un locuteur Espagnol natif.

Les formations en ligne ont également pris de l’ampleur ces dernières années. Cela, afin de permettre à l’apprenant d’étudier l’Espagnol à son rythme et de manière autonome. Différentes alternatives sont prévues à cet effet. C’est notamment le cas de la visioconférence : le formateur et l’apprenant communiquent et s’écrivent par webcam.

Les explications des cours sont diffusées à distance mais le stagiaire bénéficie d’un suivi et d’un encadrement permanent de la part de son professeur. Avec le e-learning, en revanche, il devra travailler en toute autonomie. Il accède aux leçons et exercices via un espace dédié et se charge lui-même de sa formation sans qu’un formateur ne le supervise.

Des certifications au choix pour l’apprenant

Les examens à passer à l’issue de la formation diffèrent selon les objectifs visés par l’apprenant. Si ce dernier souhaite évaluer ses compétences classiques en Espagnol, il devra passer le test « Pipplet » au niveau « CECR Langues A1-A2 » s’il est débutant. S’il est déjà à un stade plus avancé, le niveau du test sera « CECR Langues C1-C2 ». Il est à noter que l’examen Pipplet se déroule exclusivement par visioconférence.

Néanmoins, le salarié doit obtenir la certification « DCL (Diplôme de Compétence en Langue Espagnole) » si son employeur souhaite connaître son niveau et ses connaissances acquises sur la langue hispanique.

Le concept du test « Lilate » est un peu similaire à celui du DCL mais présente une certaine particularité : il n’évalue pas les acquis du salarié mais plutôt ses compétences professionnelles en Espagnol. Ce test doit également être réalisé à distance. Il ne se déroule pas en groupe mais en individuel.

Si l’objectif du stagiaire est d’analyser son niveau de compréhension orale et écrit en Espagnol, il est préférable qu’il passe son test Bright qui ne dure qu’une heure environ. Cela s’effectue en ligne, c’est-à-dire, via son ordinateur de bureau ou portable.

Les sujets à traiter couvrent deux modules et sont basés sur 120 questions. Celles-ci sont corrigées automatiquement par l’appareil. La note finale est affichée quelques minutes après l’examen et varie de 0 à 5.

Pour conclure, le stagiaire est libre de choisir ses aspirations vis-à-vis de sa formation en Espagnol. Il peut simplement suivre des cours et compléter ses heures dans le seul but de réussir le test et d’obtenir son certificat.

Pourtant, rien ne l’empêche de se spécialiser dans cette langue par simple envie ou selon des attentes précises : se marier en Espagne, se lancer dans le tourisme, créer sa propre entreprise multinationale, s’initier au commerce international, etc.

Formations populaires