Développez vos compétences professionnelles grâce à une formation CPF !

Voir les formations populaires

Apprendre une nouvelle langue implique la maîtrise de la prononciation en plus de la grammaire et du vocabulaire. Une formation en Espagnol financée par le CPF permet d’apprendre cette langue à l’écrit comme à l’oral.

En effet, celle-ci possède une certaine particularité : les prononciations de certains mots diffèrent selon les régions. Rappelons que l’Espagne compte 17 régions et que sa langue est parlée dans plus de 21 autres pays, en particulier en Amérique du Sud et en Amérique centrale.

Certaines lettres se prononcent aussi différemment du français. Donc, l’apprentissage de la prononciation est une étape importante.

L’Espagne et la richesse de ses dialectes régionaux

Quels sont les dialectes espagnols ?

Quels sont les dialectes espagnols ?

Si vous voyagez en Espagne, vous allez vite comprendre que chaque région a sa propre façon de prononcer les mots. En Andalousie, on remarque que la plupart des fins de mots ne sont pas prononcés. Certaines lettres ne se prononcent pas non plus.

C’est par exemple le cas du « s ». On note aussi que les consonnes placées à la fin d’un mot sont souvent mâchées.

En Galice, en revanche, il faut dire le « s » très fort. Les locaux enchaînent et articulent les phrases d’une manière très chantante. En Catalogne, le « l » est prononcé presque de la même manière que « l » en anglais.

Il convient de noter que l’Espagne compte sept dialectes principaux, à savoir le Castillan, l’Estrémègne, le Basque, le Catalan, l’Astur-léonais, l’Aragonais et le Galicien.

Chacun d’eux est composé d’un sous-dialecte expliquant les différents accents utilisés lors de la prononciation des mots. En Andalousie, par exemple, l’espagnol du sud est largement utilisé. Nous mettons également en avant le catalan oriental, les Baléares, le valencien ou encore l’occidental. Par contre, l’espagnol septentrional est davantage employé en Castille.

Quoi qu’il en soit, il est préférable de se faire accompagner par un professeur diplômé et expérimenté lors de l’apprentissage de la phonétique. Dans ce cas de figure, il faut savoir que l’élocution d’un professeur Mexicain est différent de celui d’un Colombien ou d’un Américain.

En ce sens, il est plus judicieux de choisir un professeur natif qui maîtrise l’accent Espagnol que vous souhaitez étudier.

« L’el castellano » de l’Espagne : la première langue officielle du pays

Si ce que vous recherchez dans votre formation professionnelle est de maîtriser la langue officielle Espagnole, le mieux serait d’opter pour l’accent Castillan. On l’appelle aussi « l’accent péninsulaire » ou « El castellano ».

C’est la langue qui est généralement utilisée dans toute l’Espagne. Depuis le XVIe siècle, elle est parlée par 98,5% des résidents locaux. Aucune autre langue n’était autorisée à l’époque.

Ce type d’accent est le plus enseigné dans les centres de formation professionnelle et des écoles de langues agréées en France. Vous n’aurez alors aucune difficulté à trouver le cours qui correspondra le mieux à vos attentes si vous souhaitez maitriser l’Espagnol le plus parlé. La plupart des centres proposent en effet des cours particuliers à domicile, des regroupements en classe, des formations en ligne, etc.

Quelle est donc la particularité de l’accent Castillan ? Sachez tout d’abord que son origine dérive du latin vulgaire et d’une langue romane. C’est le choix le plus idéal pour un débutant en Espagnol. Il est facile à assimiler et à maîtriser après quelques semaines de pratique.

Il existe une autre caractéristique qui ne concerne que l’Espagne et non l’Amérique du Sud et l’Amérique centrale : l’usage du pronom « vosotros ». En français, « vosotros » signifie « vous ». Dans l’accent Castillan, celui-ci sert à désigner un groupe de personnes. Il n’est pas utilisé dans un cadre formel comme le « vous » en français.

À vrai dire, ce n’est que la version informelle de « ustedes ». En français, ce dernier se réfère aux pronoms personnels du pluriel « ils et elles ». Les deux pronoms « vosotros » et « ustedes » désignent alors deux ou plusieurs personnes à la fois.

Enfin, vous pouvez également reconnaître que votre interlocuteur a un accent castillan lorsqu’il prononce le « z » comme « th » en anglais. Il en va même pour les prononciations de « ce » et « ci » ; vous devez mettre votre langue entre vos dents.

L’accent Andalou : pour un peu de similitude avec l’espagnol d’Amérique latine …

Il faut garder les oreilles grandes ouvertes lorsqu’on parle à quelqu’un qui a un accent Espagnol Andalou. En effet, on a tendance à se perdre au cours d’une conversation car l’autre personne avale presque toutes les syllabes. C’est la principale caractéristique de l’accent Andalou.

  • La plupart des lettres d’un mot ne sont pas prononcées. Comme pour « buenos días» par exemple, un Espagnol Andalou dira « bueno ‘día ». Au lieu de dire « hasta luego », il prononcera simplement « hata luego ».
  • Dans l’accent Andalou, il existe des règles de prononciation similaires à celles d’Amérique Latine. C’est notamment le cas du « c » et du « z » qui se prononcent comme « th » en anglais. Les deux L qui se lisent comme « y ». Les lettres « s » et « d » qui sont placées à la fin d’un mot ne sont pas prononcées.

À vrai dire, l’accent Espagnol Andalou est beaucoup plus prononcé dans les zones rurales. Ce qui peut s’avérer assez complexe si l’apprenant est encore débutant alors qu’il doit y passer un séjour.

Cet accent est en revanche largement atténué dans les grandes villes. Après quelques jours d’exercice, il s’y habituera et comprendra rapidement le sens de chaque mot en prenant l’habitude de se mettre les lettres manquantes dans sa tête.

Pourquoi apprendre cet accent ? Tout comme les autres prononciations en Espagnol, cela vous permettra de parler cette langue couramment et de saisir les opportunités d’affaires dans les zones hispanophones.

En effet, ces pays poursuivent leur développement dans de nouveaux secteurs dynamiques tels que les biotechnologies, l’industrie textile et cosmétique, l’immobilier, les énergies renouvelables, le e-commerce, la banque et enfin l’information et technologie des télécommunications. Ils sont donc amenés à recruter.

Cela représente un attrait pour des français à condition de parler et de comprendre l’Espagnol. Les cours de prononciation, suite à notre présentation des différences d’une région à l’autre, sont aussi importants à suivre que des cours pour maîtriser l’écrit.

Dans cette même optique, nous vous invitons à lire cet article pour découvrir tous les avantages qu’une formation en Espagnol peut vous offrir.

L’accent Espagnol d’Amérique Latine : pourquoi prononcer « caSSa » au lieu de « caZa » ?

Il existe un bon nombre de personnes qui parlent Espagnol en Amérique Latine. Certains s’accordent à dire que la prononciation y afférente est inspirée de l’Andalou colonial et qu’elle est la plus facile à comprendre comparée aux autres accents.

Dans tous les cas, il est conseillé de faire attention aux accents pour repérer le type d’Espagnol.  En effet, les prononciations d’un même mot sont différentes en Amérique latine et à Séville par exemple.

En dehors de cela, l’accent Espagnol d’Amérique Latine présente aussi les particularités que nous mentionnerons ci- après :

  • Lorsque le « s » se situe en fin de syllabe, les Latino-américains ont tendance à le mâcher ou à le mentionner sur un ton moins prononcé. Au lieu de dire « España » dans ce cas, il prononce simplement « Epaña ».
  • Certains mots se prononcent de la même façon. Or, ils sont orthographiés différemment et ont des significations différentes. Tout dépend du contexte de la discussion. Il est nécessaire que vous le maîtrisiez pour éviter de vous induire en erreur lorsque vous conversez avec un latino-américain. Pour les mots « caza » et « casa », par exemple, ils se prononcent tous les deux comme suit : « cassa ». Cependant, le premier signifie « chasse » et le second « maison ».
  • Dans la plupart des pays d’Amérique Latine, les « deux L (LL) » se prononcent de la même manière qu’un « Y ». Il s’agit du phénomène de « yeísmo ». Pour le terme « calló » par exemple, on dit « cayó ». Il ne faut pas prononcer les deux L. C’est pareil pour « pollo ». On prononce « poyo » et on oublie les deux L. Il est toutefois à souligner que le « yeísmo » ne s’applique pas au Pérou, au Paraguay et en Bolivie. Les deux L se prononcent comme tels.
  • Si en Espagnol classique, il faut prononcer le « z » et le « c » comme « θ » en grec ou « th » en anglais, il n’en est rien pour l’Espagnol d’Amérique Centrale et du Sud. On dit toujours « s » pour le « z », le « c » et le « s » bien entendu.

Bref, les particularités sont innombrables. Pour toutes les maîtriser, mieux vaut identifier l’organisme de formation qui propose le cours de langue que vous recherchez. De nombreuses plateformes proposent également des cours en ligne complets sur les accents espagnols : Clic Campus, Duolingo, Curso de Español, Todo-claro, Lengalia, Fluencia, Lingorilla, etc.

Formations populaires