Développez vos compétences professionnelles grâce à une formation CPF !

Voir les formations populaires

Que vous exerciez actuellement ou non une activité, vous avez accès à des solutions de financement pour vous reconvertir professionnellement. Après avoir présenté le PTP et le CPF, nous mentionnons l’existence d’autres dispositifs susceptibles de vous convenir.

Financer sa reconversion avec le PTP (le Projet de Transition Professionnel)

Une modalité du CPF

En premier lieu, vous avez l’occasion de financer votre reconversion en tirant profit du Projet de Transition Professionnel (PTP), qui constitue une modalité particulière de mobilisation du compte personnel de formation (CPF). Il a remplacé le Congé Individuel de Formation (CIF) et répond aux attentes des personnes désireuses de changer de profession et qui souhaitent suivre une formation certifiante.

À qui s’adresse le PTP ?

Egalement appelé le CPF-TP (Compte Personnel de Formation pour la Transition Professionnelle), ce dispositif est spécifiquement dédié aux personnes en reconversion professionnelle. Il concerne les salariés qui souhaitent changer de métier, de profession ou évoluer grâce à une formation longue de reconversion avec un congé associé. Le salarié doit nécessairement présenter une demande de congé à son employeur, par écrit.

Les formations

Les formations éligibles sont des formations certifiantes. Il peut s’agir d’un titre, d’une certification de qualification ou d’un diplôme d’Etat inscrits au Répertoire National des Certifications Professionnelles (RNCP).

À titre d’information, les formations en langues et en développement personnel ne peuvent être financées dans le cadre d’un PTP.

L’organisme financeur

Depuis le début de l’année 2020, ce sont les CPIR (Commission Paritaire Interprofessionnelle Régionale) qui prennent en charge le financement des formations. Les projets portés ne sont pas systématiquement acceptés.

La commission d’examen examine la demande de financement en prenant notamment en considération les perspectives d’emploi à l’issue de l’action de formation ainsi que la cohérence du projet de transition professionnelle.

Cependant, le salarié a l’opportunité de mobiliser ses droits à la formation, consultables sur son compte CPF.

L’ouverture d’un compte CPF en ligne

Une inscription rapide

Vous n’êtes pas informé de vos droits acquis au titre du CPF ? Il vous faut seulement quelques minutes pour en prendre connaissance. Pour ce faire, orientez-vous sur le site internet dédié à ce dispositif, il se trouve à cette adresse.

En haut à droite de la page d’accueil, vous allez trouver la mention “Se connecter”. Les personnes qui ont déjà créé leur compte n’ont qu’à indiquer leur identifiant et leur mot de passe, les autres cliquent sur “Créer un compte” et procèdent à l’inscription.

Il s’agit principalement de renseigner le nom de naissance, le numéro de sécurité sociale et de choisir un mot de passe qui est demandé à chaque nouvelle connexion au site.

Une fois l’inscription réalisée, vous utilisez votre numéro de sécurité sociale ainsi que votre mot de passe et serez tout de suite connecté à votre compte.

financer sa reconversion pro

Utiliser votre capital pour participer à une formation

N’oubliez pas de saisir vos heures acquises au titre du DIF, (Droit à la Formation), le nom donné à dispositif de formation professionnelle qui était en vigueur jusqu’au 1er janvier 2015. Vous indiquez le nombre d’heures converti en euros et fournissez l’attestation demandée.

Désormais, cliquez sur “Rechercher une formation” dans le menu horizontal, situé en haut de la page. En cliquant sur la formation qui retient votre attention, vous accédez à sa fiche sur laquelle sont mentionnées diverses informations dont le lieu de formation et les modalités d’inscription. Il ne vous reste plus qu’à suivre les consignes si vous avez décidé de suivre cette formation.

La même démarche est réalisable via l’application pour smartphone, disponible sur Android et sur l’App Store.

Financer sa reconversion avec le CPF

Un dispositif qui vise un plus large public

Il est aussi possible de financer sa reconversion professionnelle en mobilisant le CPF, sans recourir à un PTP.  Le CPF conventionnel s’adresse non seulement aux salariés, mais également aux fonctionnaires et contractuels, aux non-salariés ou encore aux demandeurs d’emploi. L’accord de l’employeur n’est pas indispensable.

Les formations pouvant être financées

Les crédits capitalisés sur le compte CPF permettent de financer des formations certifiantes, des  bilans de compétences, des actions permettant la validation de la VAE, des permis de conduire ainsi que des actions de formation, d’accompagnement et de conseil dispensées aux créateurs / repreneurs d’entreprises.

Le cas d’un CPF insuffisamment abondé

Le montant dont vous disposez sur votre compte n’est pas suffisant ? Rien ne vous empêche de participer au financement de la formation. Lorsque vous allez réserver la session, le site vous présentera automatiquement le “Reste à payer”.

Vous effectuerez seulement le paiement à distance par carte bancaire si l’organisme de formation a bien accepté au préalable votre demande.

Les autres principaux dispositifs pour financer sa reconversion professionnelle

Les salariés

D’autres solutions s’offrent aux salariés qui aspirent à exercent une autre activité. On compte par exemple le Plan de Développement des Compétences (PDC) qui s’est substitué au plan de formation au 1er janvier 2019 et donne l’opportunité aux salariés de suivre des actions de formation à l’initiative de leur employeur.

Il s’agit aussi de la Reconversion ou promotion par l’alternance, qui s’adresse en particulier à ceux dont la qualification s’avère insuffisante au regard de l’évolution de l’organisation du travail ou des technologies.

Les fonctionnaires

On distingue pour le personnel hospitalier la Période de professionnalisation (FPH) qui leur permet d’exercer de nouvelles fonctions au sein d’un même corps ou cadre d’emplois, soit d’accéder à un autre corps ou cadre d’emplois.

C’est également le Congé de Formation Professionnelle (CFP) offre la possibilité d’accéder à des formations à caractère professionnel ou personnel qui ne sont pas inscrites dans le plan de formation de leur collectivité.

Les demandeurs d’emploi et non salariés

Les non salariés ont quant à eux accès divers fonds selon leur secteur d’activité, tels que le Fonds d’Assurance Formation Professions médicales (FAFPM) et le Fonds Interprofessionnels de Formation des Professions Libérales (FIF-PL).

Les demandeurs d’emploi disposent aussi d’aides diverses et variées pour financer leur reconversion, à l’instar de la Rémunération des Formations de Pôle Emploi (RFPE) et l’Action de Formation Préalable (AFPR).

Formations populaires